--:--
← Play story audio ↑
--:--

Once upon a time there was a girl named Rapunzel. Rapunzel lived in a tall tower in the forest. The tower had no ladder, no stairs and definitely no elevator. There was no way to get up or down.

Why did Rapunzel live in a tower? Well, it all started with a witch...

Il était une fois une fille qui s’appelait Raiponce. Raiponce vivait dans une grande tour dans la forêt. La tour n’avait ni échelle, ni escalier et certainement pas d’ascenseur. Il n’y avait aucun moyen de monter ou de descendre.

Pourquoi Raiponce vivait-elle dans une tour ? Eh bien, tout commença avec une sorcière ...

Comme vous le savez, les sorcières peuvent-être très jalouses. Elles détestent particulièrement que les gens volent des herbes dans leurs jardins.

Mais malheureusement la mère de Raiponce ne savait pas ça à propos des sorcières. Il y a plusieurs années, lorsqu’elle était enceinte de Raiponce, elle se faufila chez sa voisine la sorcière et vola un peu de persil.

La sorcière la vit voler du persil. Elle donna deux choix à la mère de Raiponce:

Première option : La sorcière jetterait un sort à sa petite fille à naître. La fille n’aurait jamais de chance. Elle rencontrerait les mauvaises personnes, dirait les mauvaises choses et porterait les mauvais vêtements à chaque occasion. Elle ne vivrait jamais heureuse jusqu’à la fin des temps.

Deuxième option : Pour son  dixième anniversaire, la fille irait vivre chez la sorcière. Elle serait son apprentie. La sorcière promit qu’au final la fille vivrait heureuse jusqu’à la fin des temps.

La mère de Raiponce eut le cœur brisé. Elle choisit la deuxième option. Et le soir du dixième anniversaire de Raiponce, la sorcière vint la chercher. La sorcière mit Raiponce à l’intérieur de la grande tour dans les bois.

Après ça, chaque jour fut pareil au suivant pour Raiponce. Elle nettoyait sa chambre au sommet de la tour. Elle tressait ses très longs cheveux.

Chaque jour à l’heure du déjeuner, la sorcière se rendait à la tour. Elle se tenait sous la fenêtre et criait : « RAIPONCE ! RAIPONCE ! LANCE-MOI TES CHEVEUX ! »

Raiponce lançait ses cheveux par la fenêtre. La sorcière grimpait sur ses cheveux comme sur une corde et passait par la fenêtre.

Elle apprit à Raiponce comment fabriquer des remèdes avec des herbes. Et Raiponce aimait la sorcière. La sorcière était sa seule amie.

Une nuit, Raiponce lisait un livre près de la fenêtre lorsqu’elle entendit quelqu’un en-bas :
« RAIPONCE ! RAIPONCE ! LANCE-MOI TES CHEVEUX ! »

« C’est étrange, » pensa-t-elle. « La sorcière ne vient jamais aussi tard. »
Elle lança ses cheveux par la fenêtre et la personne grimpa, plus haut, plus haut.

Mais lorsque la personne arriva en haut, Raiponce vit que ce n’était pas la sorcière. C’était un homme !

Raiponce saisit rapidement son livre et frappa l’homme sur la tête. « Sortez ! Sortez ! Vous n’êtes pas la sorcière ! »
L’étranger tomba au sol. « Aïe ! Aïe ! Arrêtez de me faire mal ! » supplia-t-il.

« Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? Pourquoi avez-vous grimpé sur mes cheveux ? » demanda Raiponce.
« Je suis Justin ! Je m’appelle Justin ! » gémit-il. « Je suis venu vous sauver... ? »

Comme vous pouvez l’imaginer, Raiponce n’était pas vraiment impressionnée.
« Dites-moi Justin — », gronda Raiponce, « — Est-ce que j’ai l’air d’avoir besoin qu’on me sauve ? »

« Je suis désolé. » dit Justin. « Je pensais que ce serait ma chance d’être un héros. »
« Que voulez-vous dire ? » demanda Raiponce.

« Ma chance d’être un héros ! Chaque homme doit être un héros au moins une fois dans sa vie. C’est la seule façon de vivre heureux jusqu’à la fin des temps. »

Raiponce posa son livre.
« Je n’ai pas besoin d’un héros », dit-elle gentiment. « Allez-vous-en. Allez être un héros ailleurs. Il est tard. Je veux me coucher. »
Raiponce lança sa chevelure par la fenêtre.

« Eh bien, puis-je revenir pour vous parler demain ?  » demanda Justin. « Vous avez l’air d’être gentille. Je vous ai amené une corde. C’est mieux que d’utiliser vos cheveux pour monter et descendre de la tour. »

« Bien, bien », dit Raiponce. « Au revoir Justin. » Et Justin passa par la fenêtre et descendit le long des cheveux de Raiponce.

Le lendemain, Raiponce nettoya sa chambre et tressa ses cheveux.
La sorcière arriva pour le déjeuner. Elle amena un sandwich pour Raiponce et lui montra comment fabriquer des remèdes pour soigner le mal de tête.

Mais en partant la sorcière vit la corde de Justin par terre.
« A qui est cette corde ? Où l’as-tu eue ? Veux-tu t’échapper ? »

Raiponce essaya de s’expliquer mais la sorcière était trop contrariée.
« Je t’aime comme ma fille. Me détestes-tu tellement que tu veux partir ? »
« Il y avait un homme... »
dit Raiponce.

« UN HOMME ? » cria la sorcière. « Très bien ! Va le rejoindre ! Va ! » Des larmes coulaient sur son visage. « Va vivre heureuse jusqu’à la fin des temps avec cet... homme ! »
La sorcière jeta de la poudre magique par terre et Raiponce s’endormit immédiatement.

Lorsqu’elle se réveilla, elle n’était plus dans la tour. Elle était allongée sous un arbre dans la forêt. Ses cheveux avaient été coupés.
Raiponce pleura pendant dix minutes puis se leva et décida de chercher sa tour.

Pendant ce temps, Justin revint à la tour comme il l’avait promis.
« Raiponce, Raiponce, lance-moi tes cheveux », cria-t-il sous la fenêtre. Et les cheveux tombèrent juste devant son visage.

Mais vous vous en doutez ... ce n’était pas Raiponce dans la tour. C’était la sorcière.
Lorsque Justin arriva au sommet de la tour, la sorcière le tira par la fenêtre.

« Alors c’est TOI l’homme qui veut me prendre ma Raiponce ! » dit-elle. « Je vois. Très bien. Allez vivre heureux jusqu’à la fin des temps ensemble. »

La sorcière souffla une poignée de poudre dans son visage. Et, comme ça, Justin devint aveugle.

Après avoir marché toute la nuit, Raiponce retrouva le chemin de sa maison. Mais la tour avait disparu ! Il ne restait plus qu’un cercle brûlé au sol.
« Oh nooooon ! » cria Raiponce et elle tomba au sol en pleurant.

Mais elle entendit alors une voix qui venait de derrière les arbres.
« Bonsoir ? Il y a quelqu’un ? Pouvez-vous m’aider ? Je ne vois pas. Je ne vois rien. »

C’était Justin. Lorsque Raiponce vit les yeux aveugles de Justin, elle sut quoi faire.
« Reste ici », dit-elle.

Raiponce courut dans la forêt pour trouver quelques herbes. Elle les moulut et fabriqua un remède. Puis elle l’appliqua sur les yeux de Justin.
Puis elle pleura à nouveau.

« S’il-te-plaît ne pleure pas... » dit Justin doucement. « Pourquoi pleures-tu ? »
« Ma maison a disparu. Ma seule amie est partie. Tu es aveugle – c’est un désastre ! »

« Tout ira bien », dit Justin calmement. « Fais-moi confiance — je suis un héros! »

Pendant trois jours, ils campèrent dans la forêt. Raiponce fabriquait des remèdes pour les yeux de Justin. Justin lui racontait toutes les fois où il avait essayé d’être un héros.

Il avait essayé de combattre un géant! ... Mais le géant était très gentil et avait invité Justin à prendre le thé.

Il avait essayé de tuer un dragon! ... Mais le dragon avait des bébés dragons dans son nid. Justin n’avait pas pu le faire.

Il avait sauvé un chat dans un arbre. Mais le chat était immédiatement remonté dedans.
« C’est vraiment dur d’être un héros ! » se plaignit-il.

Lorsque Raiponce avait envie de pleurer, Justin racontait des blagues jusqu’à ce qu’elle pleure de rire. Quand elle n’arrivait pas à dormir, il écoutait tous ses soucis.

Le quatrième jour, lorsque Raiponce se réveilla, Justin était déjà debout. Il la regardait avec ses brillants yeux bleus. Il pouvait voir !
« Merci, ma belle amie », dit-il. « Tu as soigné mes yeux. »

Justin et Raiponce allèrent au village de Justin. Le village plut à Raiponce. Justin l’aida à construire une nouvelle tour et cette fois-ci la tour avait un escalier. Raiponce passait ses journées à fabriquer des remèdes pour les malades du village.

Est-ce que Justin finit par devenir un héros ? Oui, bien sûr ! Il y a plein de sortes de héros. Mais les meilleurs et les plus braves des héros sont ceux qui aident leurs amis à traverser les temps durs. Et Justin avait aidé son amie Raiponce.

Au final, Justin et Raiponce vécurent heureux jusqu’à la fin des temps – tout comme la sorcière l’avait promis.


As you know, witches can be very jealous. They particularly hate when people steal (that people are stealing) herbs from their vegetable gardens.

But unfortunately Rapunzel's mother did not know that about witches. Many years ago when she was pregnant with Rapunzel, she sneaked into the yard of her neighbour the witch, and stole a little parsley.

The witch saw her steal the parsley. She gave Rapunzel's mother two choices:

Retold by Aletta with co-conspirator Miranda. Illustrated and animated by Aletta. Voiced by Jérôme. Translated by Lingwei and Jérôme. Music by Luke.